Yoann Barbas est la dernière recrue aixoise ! Après 5 années à l’Armée de Terre dont 2 chez les professionnels, le coureur de 28 ans revient chez les amateurs. Vainqueur notamment du Tour des Pays de Savoie en 2013, du Tour du Loiret ou du Tour du Piémont Pyrénéen, Yoann intègre les « vert et noir » afin de retrouver du plaisir sur des courses plus débridées. Excellent grimpeur, il sera un des fers de lance de notre équipe lorsque la route s’élèvera.

Bonjour Yoann, peux-tu nous faire un point sur ta situation ? 

L’armée a fait le choix de ne pas me conserver. Par conséquent, je me suis posé la question sur mon avenir : continuer le vélo ou me consacrer à ma carrière militaire. J’ai rapidement fait le choix de refaire une année pour ne pas terminer ma carrière sur cet échec.

Néanmoins, tu vas continuer ta carrière militaire.

En effet, je vais faire ma demande de mutation pour intégrer le bureau des sports de l’état major de la 3ème division à Marseille. J’espère vraiment être accepté afin de continuer ma carrière militaire. Je pourrai ainsi allier le sport de haut niveau tout en continuant à avancer professionnellement.

Pourquoi as-tu fait le choix de l’AVC Aix ?

Thomas Rostollan m’a fait la promotion de l’équipe et l’ambiance semble excellente. C’est une structure solide de DN1. Et puis je suis installé depuis 5 ans avec compagne sur Aix.

As-tu hâte de retrouver certaines courses du calendrier amateur ?

J’adorais le Tour des Pays de Savoie. Chez les pros, je n’ai jamais retrouvé une course aussi dure. Malheureusement, j’ai appris qu’ils autoriseraient que les espoirs pour 2017. Concernant les autres courses, j’ai une préférence pour les courses difficiles comme le Tour d’Alsace ou le Tour du Pays Roannais.

Connais-tu certains coureurs de l’équipe ?

J’ai couru une année avec Alexis Dulin à Chambéry. Bien évidemment, je connais de nom des coureurs comme Julien Trarieux ou Grégoire Tarride. J’ai également côtoyé Matthieu Converset dans le peloton mais nous n’avons jamais échangé.

Quelles sont tes ambitions ?

Avant tout, me faire plaisir sur les courses. Je souhaite rencontrer de nouvelles personnes et j’espère trouver une ambiance de travail mais aussi plus légère que chez les professionnels où la pression est importante. Je vais tenter des choses, courir libéré.